Blog The Avengers  Blog The Dark Knight Rises  Blog Amazing Spider-Man  Superman Man of Steel  Blog Captain America  Blog Thor  Blog Green Lantern  Blog Iron Man  Blog Wolverine  kickasslogo

The Dark Knight The Dark Knight

The Dark Knight

Informations sur le film

Titre original
The Dark Knight
Studio
Réalisateur
Date de sortie
13 août 2008
Date de sortie US
18 juillet 2008
Adaptation
Durée
152 min
Budget
185 000 000 $
Box office Mondial
1 001 900 000 $
- Box office France
3 005 000 $
- Box office US
533 400 000 $
Bénéfice
816 900 000 $
Synopsis
Batman aborde une phase décisive de sa guerre au crime. Avec l'aide du lieutenant de police Jim Gordon et du procureur Harvey Dent, Batman entreprend de démanteler les dernières organisations criminelles qui infestent les rues de sa ville. L'association s'avère efficace, mais le trio se heurte bientôt à un nouveau génie du crime qui répand la terreur et le chaos dans Gotham : le Joker...

Vidéos

Bande-annonce
Spots TV
Extrait

Galerie

the-dark-knight-le-chevalier-noir-the-dark-knight-13-08-2008-18-07-2008-18-g
the-dark-knight-le-chevalier-noir-the-dark-knight-13-08-2008-18-07-2008-18-g the-dark-knight-le-chevalier-noir-the-dark-knight-13-08-2008-18-07-2008-18-g
the-dark-knight-le-chevalier-noir-the-dark-knight-13-08-2008-18-07-2008-19-g
the-dark-knight-le-chevalier-noir-the-dark-knight-13-08-2008-18-07-2008-19-g the-dark-knight-le-chevalier-noir-the-dark-knight-13-08-2008-18-07-2008-19-g
the-dark-knight-le-chevalier-noir-the-dark-knight-13-08-2008-18-07-2008-28-g
the-dark-knight-le-chevalier-noir-the-dark-knight-13-08-2008-18-07-2008-28-g the-dark-knight-le-chevalier-noir-the-dark-knight-13-08-2008-18-07-2008-28-g
the-dark-knight-le-chevalier-noir-the-dark-knight-13-08-2008-18-07-2008-40-g
the-dark-knight-le-chevalier-noir-the-dark-knight-13-08-2008-18-07-2008-40-g the-dark-knight-le-chevalier-noir-the-dark-knight-13-08-2008-18-07-2008-40-g
the-dark-knight-le-chevalier-noir-the-dark-knight-23-07-2008-18-07-2008-2-g
the-dark-knight-le-chevalier-noir-the-dark-knight-23-07-2008-18-07-2008-2-g the-dark-knight-le-chevalier-noir-the-dark-knight-23-07-2008-18-07-2008-2-g
the-dark-knight-le-chevalier-noir-the-dark-knight-23-07-2008-18-07-2008-4-g
the-dark-knight-le-chevalier-noir-the-dark-knight-23-07-2008-18-07-2008-4-g the-dark-knight-le-chevalier-noir-the-dark-knight-23-07-2008-18-07-2008-4-g
the-dark-knight-le-chevalier-noir-the-dark-knight-23-07-2008-18-07-2008-7-g
the-dark-knight-le-chevalier-noir-the-dark-knight-23-07-2008-18-07-2008-7-g the-dark-knight-le-chevalier-noir-the-dark-knight-23-07-2008-18-07-2008-7-g
the-dark-knight-le-chevalier-noir-the-dark-knight-23-07-2008-18-07-2008-8-g
the-dark-knight-le-chevalier-noir-the-dark-knight-23-07-2008-18-07-2008-8-g the-dark-knight-le-chevalier-noir-the-dark-knight-23-07-2008-18-07-2008-8-g

Avis de la Rédaction

Moyenne de: 2 utilisateur(s)

Note globale 
 
4.6
Casting 
 
5.0  (2)
Réalisation 
 
4.5  (2)
Scénario 
 
4.5  (2)
Bande originale 
 
4.5  (2)

 
The Dark Knight 2012-12-06 18:31:34 ComicShadow
Note globale 
 
4.5
Casting 
 
5.0
Réalisation 
 
5.0
Scénario 
 
4.0
Bande originale 
 
4.0
ComicShadow Avis de ComicShadow    06 décembre 2012
Top 10 des chroniqueurs  -   Voir l'ensemble de mes avis

Christopher Nolan fait un retour spectaculaire aux commandes de l'Homme Chauve-Souris, et livre un film désormais culte auprès des fans du Batman comme auprès du grand public. Des personnages développés à la perfection, des intrigues qui s'entremêlent correctement sans que cela ne devienne brouillon, des scènes d'action excellente, le tout mené tambour battants par la BO de Hans Zimmer... Une réalisation au top pour un film au top. Le meilleur film DC à ce jour, en partie grâce à la prestation de Heath Ledger en Joker !

The Dark Knight 2012-06-06 14:03:03 neoslyder
Note globale 
 
4.8
Casting 
 
5.0
Réalisation 
 
4.0
Scénario 
 
5.0
Bande originale 
 
5.0

La meilleure adaptation de DC comics au cinéma

On voulait du héros, des rebondissements, un scénario, de l'extraordinaire et de l'inédit, Batman The Dark Knight concentre tout ces ingrédients.

L'exploit, outre l'excellent jeu des acteurs (tous, allant de Gordon à Joker), se résume à la profondeur du scénario à rebondissements.

Nolan réussi non seulement à redonner un souffle de vie à la Franchise Dc comics: Batman, mais également à condenser en un film le meilleur scénario et la meilleure présentation faite de double face et du joker au cinéma bien loin devant Tim Burton.

 

Avis des utilisateurs

Voir l'ensemble des avis des utilisateurs

Moyenne des avis de 19 utilisateur(s)

Pour laisser votre avis, merci de vous enregistrer ou de vous connecter.
Note globale 
 
4.9
Casting 
 
5.0  (19)
Réalisation 
 
5.0  (19)
Scénario 
 
5.0  (19)
Bande originale 
 
4.7  (19)
 
The Dark Knight 2012-12-03 16:38:07 Justin Chassel
Note globale 
 
5.0
Casting 
 
5.0
Réalisation 
 
5.0
Scénario 
 
5.0
Bande originale 
 
5.0

Un casting d’exception, un réalisateur exceptionnel, un scénario remarquable et une superbe BO d'Hans Zimmer font de The Dark Knight un des plus grands films de super-héros. Heath Ledger nous livre une version du Joker plus que mémorable

The Dark Knight 2012-12-01 11:51:13 Charlie Rollo
Note globale 
 
5.0
Casting 
 
5.0
Réalisation 
 
5.0
Scénario 
 
5.0
Bande originale 
 
5.0
Charlie Rollo Avis de Charlie Rollo    01 décembre 2012
Top 50 des chroniqueurs  -   Voir l'ensemble de mes avis

Une bane son juste énorme MERCI HANS ZIMMER comme d'habitude, un Heath Ledger juste magnifique en Joker, il nous offre une prestation juste énorme (le tour de magie est juste super drôle haha^^), un Batman qui vaut le détour, Bale réussit bien. Un bon Batman à voir, et à revoir, et à revoir, et...

The Dark Knight 2012-11-28 16:55:44 Bruce
Note globale 
 
5.0
Casting 
 
5.0
Réalisation 
 
5.0
Scénario 
 
5.0
Bande originale 
 
5.0
Bruce Avis de Bruce    28 novembre 2012
Top 10 des chroniqueurs  -   Voir l'ensemble de mes avis

Quel film ! Bien que ce n'est pas 100% fidèle aux comics. Musique géniale, casting génial, réalisation géniale, scénario génial.

The Dark Knight 2012-11-16 18:23:04 ziza
Note globale 
 
5.0
Casting 
 
5.0
Réalisation 
 
5.0
Scénario 
 
5.0
Bande originale 
 
5.0
ziza Avis de ziza    16 novembre 2012
Top 50 des chroniqueurs  -   Voir l'ensemble de mes avis

Le meilleur film de l'année 2008. Jamais je garderai un aussi bon souvenir que celui-ci. Avant que le film soit projeté, les lumières se sont éteintes et il y a eu la musique du premier Batman. En même temps on a vu un écran qui commençait à se déplier et là on était vraiment dans le film parce que l'écran était gigantesque « j'ai jamais vu sa ». Là le film à commencer et on avait l'impression de faire partie intégrante du film.

Maintenant parlons du film. Le film est une pure réussite. Le casting est excellent. Christian Bale est toujours au top en Batman. Heath Ledger est hallucinant dans ce film dans son rôle du Joker. J'ai été épaté par son jeu d'acteur, tout ses petits mimiques qu'il a pendant le film, la manière de se tenir, sa façon de parler de rire. Tout sa fait de lui l'une des meilleures interprétation d'un méchant dans un film de super héros. Petit bémol par contre pour l'actrice Maggie Gyllenhall qui est la remplacante de Katie Holmes dans le role de Rachel. Je trouve que son personnage aurait du avoir une histoire plus intéressante car on a l'impression que son personnage fait de la figuration dans le film. Aaron Eckhart qu'on connaissait dans plusieurs films déjà comme le Dahlia Noir fait une très bonne interprétation aussi dans son role de Harvey Dent et joue merveilleusement bien. Je le trouve très touchant d'ailleurs.
Dès que le film commence, on commence déjà très fort avec la première apparition du Joker et une scène de Hold-up excellente et qui fait penser d'ailleurs au film « Heat avec Al pacino et Rober deniro ». La mise en scène est excellente. On voit le changement d'ailleurs par rapport à Batman Begins qui était excellent mais qui avait une réalisation et des plans qui n'étaient pas toujours bon. Notamment les scènes de combats où la caméra était trop prete et donc on ne voyait quasiment rien. Là c'est très différent, la caméra est très bien placée et on peut admirer les excellentes chorégraphies. Les musiques sont toujours aussi excellente, toujours le même thème du film fait par hans zimmer et james newton Howard.

Le film est tellement remplit de bonnes idées qu'il est impossible de s'ennuyer une seule seconde même si il fait 2h20. 2h20 qui passent à une vitesse impressionnante tellement on est dans le film. C'est un Batman très sombre, beaucoup plus sombre que tout les autres films de super héros faient à ce jour. Le film est remplit de rebondissements, de suspenses, d'action, d'humour noir »merci le joker ». On se prend vraiment une grosse claque visuelle. La seule grosse déception du film c'est qu'on ne reverra plus jamais le Joker interprété par le regretté Heath Ledger. J'espère d'ailleurs qu'il remportera un oscar pour son role parce qu'il est tout simplement excellent. Rien à dire de plus. Un de ses meilleurs roles.
Beaucoup de clin d'œils aux autres Batman notamment un clin d'œil au tout premier Batman où il y a le combat final entre Batman et le Joker. Le personnage de double-face est aussi excellent et asser impressionnant lors de sa première apparition. Le maquillage est d'ailleurs super bien fait. Mieux que celui de Tommy Lee Jones dans Batman Forever. Je trouve le maquillage d'ailleurs plus crédible et moins cartoonesque que celui de Batman Forever. Le costume de Batman a été refait et paraît plus adulte que le premier qui était pas mal non plus. Mais celui-ci est paraît plus travaillé niveau style que le précédent.

Les courses poursuites sont toujours aussi bien faites et impressionnantes que le premier opus voir un cran au dessus d'ailleurs. Surtout qu'il y a à un moment une très grosse surprise lors d'une scène de poursuite entre Batman, le Joker et un fourgon de police. Le film est fait pour un public adulte et je le trouve beaucoup mieux que la trilogie spiderman qui était excellente mais moins accrocheuse que ce Batman. Il y a encore tellement à dire que je ne pense pas avoir assé de place mais courrez le voir, même les non fans de Batman ou de Super héros car le film en vaut la peine. C'est un chef d'œuvre. En attendant le troisième épisode qui s'annonce très sombre lui aussi.

The Dark Knight 2012-11-14 14:59:26 CyberInflames
Note globale 
 
4.0
Casting 
 
4.0
Réalisation 
 
4.0
Scénario 
 
4.0
Bande originale 
 
4.0

Précédé, bien malgré lui, d'une publicité funèbre - la mort d'Heath Ledger - The Dark Knight marque le retour d'un des plus célèbres héros de comics dans les salles obscures. Après le résultat plutôt mitigé apporté par le retour de l’autre figure de proue des écuries DC Comics, Superman, dans le film de 2006, la Warner est clairement sur le fil du rasoir en ce qui concerne les adaptations de superhéros et n'a aucunement le droit de se louper, sous peine d'enterrer définitivement tout futur projet et laisser le champ libre à Marvel. Batman Begins avait été une réussite clairement encourageante, et le renouveau façon Nolan a eu l'air de payer. Pourquoi changer une recette qui gagne, surtout lorsque l'histoire de base avait déjà été pensée pour une trilogie ?

Comme le laissait entendre la scène finale de Begins, ce nouveau volet voit l’arrivée du Joker en tant qu’antagoniste du film. Dès la scène d’ouverture, le psychopathe nous est révélé et va créer une escalade du chaos au sein de Gotham pour se jouer de Batman. La ville subit donc, à nouveau, les plans machiavéliques d’un ennemi imprévisible et sans limites, alors que la corruption continue d’infiltrer les rues. Un aspect que tente vivement de combattre le procureur Harvey Dent, nouvel espoir de la ville, aux côtés du commissaire Gordon.

Si Batman Begins était entièrement centré sur Bruce Wayne, The Dark Knight le délaisse très souvent pour osciller entre les actions du Joker, ou bien de Dent. La Chauve-Souris ne fait alors plus que quelques apparitions dans l’histoire qui est devenue celle de ces nouveaux personnages, sans être lui-même davantage approfondi. L’on a bien un petit passage qui le montre en proie au doute, ou à des décisions morales extrêmes, mais dans l’ensemble, on le sent tout de même un peu éclipsé devant l’ampleur que prend cette œuvre.

Ceci n'empêche que le scénario est extrêmement bien ficelé. Rien d’étonnant puisque Christopher Nolan récupère son frère, Jonathan, pour l’écrire, tout comme sur Le Prestige, son précédent film qui jouissait d’une intrigue des plus solides. Pour The Dark Knight, l’on peut y déceler quelques longueurs de prime abord, mais jamais l’histoire ne se perd dans ses différentes constructions. Le scénario est à la fois intelligent, joue sur l’aspect policier (et l’on retrouve un Batman détective), mais aussi sur un profil plus psychologique et abordant les volontés et motivations des personnages, ainsi que leurs conséquences. Par ailleurs, l’on note quelques traits d'humour bien investis qui prêtent réellement à sourire.

Et cette force qui se dégage du film vient en grande partie d’un casting aussi succulent que performant. Christian Bale n’a plus rien à prouver et dévoile encore un potentiel incroyable. Si Bruce Wayne apparaît sous moins de facettes que dans le volet précédent, l’acteur incarne aisément le playboy insouciant, tout en donnant à l’homme sous le masque une bestialité rare. Les affrontements verbaux avec le Joker deviennent d’ailleurs des moments intenses et mémorables. Cela va sans dire, Heath Ledger, qui incarne cet ennemi de choix, délivre une prestation tout simplement époustouflante. Les mimiques de psychopathe, le regard perdu et empreint de folie, la démarche déambulatoire, l’attitude imprévisible du mal incarné cachée par un visage bariolé d’un sourire cicatrisé. À mille lieues de l’interprétation fantasmagorique de Jack Nicholson, il est parfois très difficile de voir la frontière entre le jeu d’acteur et la démence chez Heath Ledger. Autre ennemi qui fera son apparition : Double-Face, qui est avant tout Harvey Dent, "chevalier blanc" aux convictions fortes qu'Aaron Eckhart retransmet sans faille à l'écran. Malheureusement, Double-Face est plutôt sous-traité, et pour le peu qu’il apparaît sur la dernière demi-heure, il a déjà disparu. Ce n’est pas anodin s’il était à la base prévu dans le troisième film.

Parmi le reste du casting, Michael Caine et Morgan Freeman ont également rempilé, toujours aussi justes dans leurs jeux respectifs, malgré une présence restreinte. Le premier affiche même un nouveau visage en commençant à remettre en doute les idées de Bruce Wayne. Gary Oldman est bien meilleur qu’il y a trois ans et semble extrêmement impliqué dans son personnage, offrant une crédibilité certaine. Léger changement du côté de Rachel Dawes qui se fait abandonner par Katie Holmes pour être interprétée par Maggie Gyllenhaal. La jeune femme, assistante du procureur, impacte beaucoup sur les décisions de Bruce, surtout qu’elle connaît son secret. Pour ce qui est de l’actrice, on perd un joli minois mais on y gagne en conviction. Le célèbre Eric Roberts apparaît dans un rôle qu’il connaît bien, celui de gangster local, et on n’a aucun mal à l’imaginer comme tel. Une petite apparition amusante de Cillian Murphy également, désormais réduit à un brigand des bas étages.

Dès l’extraordinaire scène d’ouverture du braquage de banque, l’on sent que Nolan a affiné son coup de main et propose des plans épatants. La réalisation est léchée et ciselée à merveille. Tous les plans sont propres et favorisent un style visuel immaculé encore plus singulier. En outre, Nolan a enfin appris à filmer des scènes d'action qui en jettent, ultra lisibles, et c'est un vrai régal, surtout avec l’apport éblouissant des plans en IMAX. Autant dans la dynamique démesurée des courses poursuites que dans les affrontements corps à corps de Batman et des pantins qui lui servent de punchingball. Cette mise en scène, presque artistique, offre également des travellings précis, des plans larges immersifs, et des contre-plongées saisissantes, particulièrement sur le Joker, laissant ainsi entrevoir une domination totale sur Gotham.

Bémol, pour ma part, de ce côté néanmoins. Gotham est redevenue une métropole ordinaire, bourrée d’immeubles scintillants mais sans réelle personnalité, comme on pouvait l’entrevoir dans Begins ; mais c’est sûr que des gratte-ciels modernes passent mieux sur le format IMAX. Toutefois, il demeure de nombreuses scènes nocturnes qui parviennent à conserver l’atmosphère d’un Batman, même à travers ce visuel extrêmement délicat.
Qui plus est, les effets spéciaux sont tellement bien insérés dans le film qu'ils sont rarement trop visibles et ne détournent pas de l’intrigue. La majorité sont, de toute façon, réalisés de manière mécanique, et cela accroît indéniablement le réalisme qui sert de ligne de conduite à cette franchise. Pour ce qui est de la motion capture utilisée pour créer Double-Face, elle se veut très dérangeante et plutôt crédible, même si on ne peut s'empêcher d'y ressentir une certaine bizarrerie.

Enfin, fidèles au poste, Hans Zimmer et James Newton Howard poursuivent leur vision musicale du superhéros façon Nolan, toujours avec un sentiment de modernité. Trois thèmes principaux ne cessent de s'entrecroiser et se percuter tout au long du film : celui du Joker, viscéral, fou, construit de cordes stridentes qui renvoient cette image de lames de rasoirs emportées dans une symphonie hallucinatoire et chaotique. Puis, celui représentant Harvey Dent, plus élégant, majestueux, à l’image du "chevalier blanc". Et celui de Batman, découlant très logiquement des thèmes entrevus dans Begins. La bande-son est globalement intense, dynamique, parfaitement orchestrée et rythmée au gré des séquences, entre ambiances prenantes, suffocantes, et basses vrombissantes explosives qui filent la patate aux séquences d’action.

Assurément, avec The Dark Knight, Christopher Nolan pose un pilier parmi les adaptations de films de superhéros. Plus noir que jamais et ultraréaliste, ce nouveau volet sur la Chauve-Souris explose dans un univers chaotique incommensurable, en livrant un croisement classieux de thriller psychologique et thèmes superhéroïques, le tout présenté d'une patte artistique atypique. Loin des superproductions bourrées de CGI, The Dark Knight époustoufle par le travail soigné de son univers, la présence de ses personnages et sa réalisation chirurgicale. Nolan créé ainsi une œuvre mature, destinée à un public résolument adulte. Et cette approche unique jusqu'alors est amenée à élever le film parmi les classiques incontestés du genre, et même bien au-delà.

 
Voir l'ensemble des avis des utilisateurs
 
Powered by JReviews