Blog The Avengers  Blog The Dark Knight Rises  Blog Amazing Spider-Man  Superman Man of Steel  Blog Captain America  Blog Thor  Blog Green Lantern  Blog Iron Man  Blog Wolverine  kickasslogo

The Dark Knight Rises The Dark Knight Rises

The Dark Knight Rises

Informations sur le film

Studio
Réalisateur
Date de sortie
25 juillet 2012
Date de sortie US
20 juillet 2012
Adaptation
Durée
165 min
Budget
250 000 000 $
Box office Mondial
1 013 100 000 $
- Box office France
34 790 000 $
- Box office US
603 400 000 $
Bénéfice
763 100 000 $
Synopsis
Il y a huit ans, Batman a disparu dans la nuit : lui qui était un héros est alors devenu un fugitif. S'accusant de la mort du procureur-adjoint Harvey Dent, le Chevalier Noir a tout sacrifié au nom de ce que le commissaire Gordon et lui-même considéraient être une noble cause. Et leurs actions conjointes se sont avérées efficaces pour un temps puisque la criminalité a été éradiquée à Gotham City grâce à l'arsenal de lois répressif initié par Dent.
Mais c'est un chat – aux intentions obscures – aussi rusé que voleur qui va tout bouleverser. À moins que ce ne soit l'arrivée à Gotham de Bane, terroriste masqué, qui compte bien arracher Bruce à l'exil qu'il s'est imposé. Pourtant, même si ce dernier est prêt à endosser de nouveau la cape et le casque du Chevalier Noir, Batman n'est peut-être plus de taille à affronter Bane…

Vidéos

Bande-annonce
Spots TV
Extrait

Galerie

Photos du tournage

tournage-dark-knight-rises-01
tournage-dark-knight-rises-01 tournage-dark-knight-rises-01
tournage-dark-knight-rises-35
tournage-dark-knight-rises-35 tournage-dark-knight-rises-35
tournage-dark-knight-rises-36
tournage-dark-knight-rises-36 tournage-dark-knight-rises-36
tournage-dark-knight-rises-37
tournage-dark-knight-rises-37 tournage-dark-knight-rises-37
tournage-dark-knight-rises-38
tournage-dark-knight-rises-38 tournage-dark-knight-rises-38
tournage-dark-knight-rises-39
tournage-dark-knight-rises-39 tournage-dark-knight-rises-39
tournage-dark-knight-rises-40
tournage-dark-knight-rises-40 tournage-dark-knight-rises-40
tournage-dark-knight-rises-41
tournage-dark-knight-rises-41 tournage-dark-knight-rises-41
tournage-dark-knight-rises-34
tournage-dark-knight-rises-34 tournage-dark-knight-rises-34
tournage-dark-knight-rises-33
tournage-dark-knight-rises-33 tournage-dark-knight-rises-33
tournage-dark-knight-rises-32
tournage-dark-knight-rises-32 tournage-dark-knight-rises-32
tournage-dark-knight-rises-31
tournage-dark-knight-rises-31 tournage-dark-knight-rises-31
tournage-dark-knight-rises-30
tournage-dark-knight-rises-30 tournage-dark-knight-rises-30
tournage-dark-knight-rises-29
tournage-dark-knight-rises-29 tournage-dark-knight-rises-29
tournage-dark-knight-rises-28
tournage-dark-knight-rises-28 tournage-dark-knight-rises-28
tournage-dark-knight-rises-27
tournage-dark-knight-rises-27 tournage-dark-knight-rises-27
tournage-dark-knight-rises-26
tournage-dark-knight-rises-26 tournage-dark-knight-rises-26
tournage-dark-knight-rises-25
tournage-dark-knight-rises-25 tournage-dark-knight-rises-25
tournage-dark-knight-rises-24
tournage-dark-knight-rises-24 tournage-dark-knight-rises-24
tournage-dark-knight-rises-23
tournage-dark-knight-rises-23 tournage-dark-knight-rises-23
tournage-dark-knight-rises-22
tournage-dark-knight-rises-22 tournage-dark-knight-rises-22
tournage-dark-knight-rises-21
tournage-dark-knight-rises-21 tournage-dark-knight-rises-21
tournage-dark-knight-rises-20
tournage-dark-knight-rises-20 tournage-dark-knight-rises-20
tournage-dark-knight-rises-19
tournage-dark-knight-rises-19 tournage-dark-knight-rises-19
tournage-dark-knight-rises-18
tournage-dark-knight-rises-18 tournage-dark-knight-rises-18
tournage-dark-knight-rises-17
tournage-dark-knight-rises-17 tournage-dark-knight-rises-17
tournage-dark-knight-rises-16
tournage-dark-knight-rises-16 tournage-dark-knight-rises-16
tournage-dark-knight-rises-15
tournage-dark-knight-rises-15 tournage-dark-knight-rises-15
tournage-dark-knight-rises-14
tournage-dark-knight-rises-14 tournage-dark-knight-rises-14
tournage-dark-knight-rises-13
tournage-dark-knight-rises-13 tournage-dark-knight-rises-13
tournage-dark-knight-rises-12
tournage-dark-knight-rises-12 tournage-dark-knight-rises-12
tournage-dark-knight-rises-11
tournage-dark-knight-rises-11 tournage-dark-knight-rises-11
tournage-dark-knight-rises-10
tournage-dark-knight-rises-10 tournage-dark-knight-rises-10
tournage-dark-knight-rises-09
tournage-dark-knight-rises-09 tournage-dark-knight-rises-09
tournage-dark-knight-rises-08
tournage-dark-knight-rises-08 tournage-dark-knight-rises-08
tournage-dark-knight-rises-07
tournage-dark-knight-rises-07 tournage-dark-knight-rises-07
tournage-dark-knight-rises-06
tournage-dark-knight-rises-06 tournage-dark-knight-rises-06
tournage-dark-knight-rises-05
tournage-dark-knight-rises-05 tournage-dark-knight-rises-05
tournage-dark-knight-rises-04
tournage-dark-knight-rises-04 tournage-dark-knight-rises-04
tournage-dark-knight-rises-03
tournage-dark-knight-rises-03 tournage-dark-knight-rises-03
tournage-dark-knight-rises-02
tournage-dark-knight-rises-02 tournage-dark-knight-rises-02
tournage-dark-knight-rises-01
tournage-dark-knight-rises-01 tournage-dark-knight-rises-01
tournage-dark-knight-rises-01
tournage-dark-knight-rises-01 tournage-dark-knight-rises-01
tournage-dark-knight-rises-02
tournage-dark-knight-rises-02 tournage-dark-knight-rises-02
tournage-dark-knight-rises-03
tournage-dark-knight-rises-03 tournage-dark-knight-rises-03
tournage-dark-knight-rises-04
tournage-dark-knight-rises-04 tournage-dark-knight-rises-04
tournage-dark-knight-rises-05
tournage-dark-knight-rises-05 tournage-dark-knight-rises-05
tournage-dark-knight-rises-06
tournage-dark-knight-rises-06 tournage-dark-knight-rises-06
tournage-dark-knight-rises-07
tournage-dark-knight-rises-07 tournage-dark-knight-rises-07
tournage-dark-knight-rises-08
tournage-dark-knight-rises-08 tournage-dark-knight-rises-08
tournage-dark-knight-rises-09
tournage-dark-knight-rises-09 tournage-dark-knight-rises-09
tournage-dark-knight-rises-10
tournage-dark-knight-rises-10 tournage-dark-knight-rises-10
tournage-dark-knight-rises-11
tournage-dark-knight-rises-11 tournage-dark-knight-rises-11
tournage-dark-knight-rises-12
tournage-dark-knight-rises-12 tournage-dark-knight-rises-12
tournage-dark-knight-rises-13
tournage-dark-knight-rises-13 tournage-dark-knight-rises-13
tournage-dark-knight-rises-14
tournage-dark-knight-rises-14 tournage-dark-knight-rises-14
tournage-dark-knight-rises-15
tournage-dark-knight-rises-15 tournage-dark-knight-rises-15
tournage-dark-knight-rises-16
tournage-dark-knight-rises-16 tournage-dark-knight-rises-16
tournage-dark-knight-rises-17
tournage-dark-knight-rises-17 tournage-dark-knight-rises-17
tournage-dark-knight-rises-18
tournage-dark-knight-rises-18 tournage-dark-knight-rises-18
tournage-dark-knight-rises-19
tournage-dark-knight-rises-19 tournage-dark-knight-rises-19
tournage-dark-knight-rises-20
tournage-dark-knight-rises-20 tournage-dark-knight-rises-20
tournage-dark-knight-rises-21
tournage-dark-knight-rises-21 tournage-dark-knight-rises-21
tournage-dark-knight-rises-22
tournage-dark-knight-rises-22 tournage-dark-knight-rises-22
tournage-dark-knight-rises-23
tournage-dark-knight-rises-23 tournage-dark-knight-rises-23
tournage-dark-knight-rises-24
tournage-dark-knight-rises-24 tournage-dark-knight-rises-24
tournage-dark-knight-rises-25
tournage-dark-knight-rises-25 tournage-dark-knight-rises-25
tournage-dark-knight-rises-26
tournage-dark-knight-rises-26 tournage-dark-knight-rises-26
tournage-dark-knight-rises-27
tournage-dark-knight-rises-27 tournage-dark-knight-rises-27
tournage-dark-knight-rises-28
tournage-dark-knight-rises-28 tournage-dark-knight-rises-28
tournage-dark-knight-rises-01
tournage-dark-knight-rises-01 tournage-dark-knight-rises-01
tournage-dark-knight-rises-02
tournage-dark-knight-rises-02 tournage-dark-knight-rises-02
tournage-dark-knight-rises-03
tournage-dark-knight-rises-03 tournage-dark-knight-rises-03
tournage-dark-knight-rises-04
tournage-dark-knight-rises-04 tournage-dark-knight-rises-04
tournage-dark-knight-rises-05
tournage-dark-knight-rises-05 tournage-dark-knight-rises-05
tournage-dark-knight-rises-01
tournage-dark-k...
tournage-dark-knight-rises-01 tournage-dark-knight-rises-01
tournage-dark-knight-rises-02
tournage-dark-k...
tournage-dark-knight-rises-02 tournage-dark-knight-rises-02

Avis de la Rédaction

Moyenne de: 2 utilisateur(s)

Note globale 
 
4.5
Casting 
 
4.5  (2)
Réalisation 
 
4.5  (2)
Scénario 
 
4.5  (2)
Bande originale 
 
4.5  (2)

 
The Dark Knight Rises 2012-11-24 22:22:01 P'Héros
Note globale 
 
4.3
Casting 
 
4.0
Réalisation 
 
5.0
Scénario 
 
4.0
Bande originale 
 
4.0
P'Héros Avis de P'Héros    24 novembre 2012
Top 10 des chroniqueurs  -   Voir l'ensemble de mes avis

Dernier opus, et pour ma part dernier supplice.
Oui je n'ai pas très bien aimé les Batman de Nolan !
Tous les goûts sont dans la nature.
Je n'ai pas retrouvé le Batman que j'aime dans les comics, ni même l'univers de Batman.
Bref, pour conclure : J'aime bien la trilogie de Nolan, mais je n'aime pas ce qu'il a fait à Batman.

The Dark Knight Rises 2012-11-09 19:06:14 ComicShadow
Note globale 
 
4.8
Casting 
 
5.0
Réalisation 
 
4.0
Scénario 
 
5.0
Bande originale 
 
5.0
ComicShadow Avis de ComicShadow    09 novembre 2012
Top 10 des chroniqueurs  -   Voir l'ensemble de mes avis

Le Chevalier Noir signe une nouvelle et dernière aventure entre les mains du maître Christopher Nolan, véritable étoile montante de la réalisation cinématographique américaine.
Cet ultime volet reprend le schéma basique du troisième film d'un super-héros : la déchéance, la perte de confiance, la défaite du héros... Puis la renaissance.
Mais au final, The Dark Knight Rises est plus complexe et plus intéressant qu'il n'y parait. La psychologie des personnages principaux est explorée, au même plan que la ville de Gotham, sanctuaire et point de repère de Batman. Le scénario se développe petit à petit et livre au final un plan détaillé et intelligent, où chaque passage, chaque dialogue, chaque action compte.
Quelques petits bémols au niveau des jeux d'acteurs ou des interactions, malgré le casting en or. Mais on n'en tiendra pas rigueur, tant le film est grandiose, avec une BO puissante et des combats inoubliables. Le Batman tire sa révérence avec honneur et brio, toujours dans le même univers sombre et moderne qui avait fait le succès des deux premiers opus.

 

Avis des utilisateurs

Voir l'ensemble des avis des utilisateurs

Moyenne des avis de 30 utilisateur(s)

Pour laisser votre avis, merci de vous enregistrer ou de vous connecter.
Note globale 
 
4.5
Casting 
 
4.4  (30)
Réalisation 
 
4.6  (30)
Scénario 
 
4.2  (30)
Bande originale 
 
4.6  (30)
 
The Dark Knight Rises 2012-12-07 17:40:51 Justin Chassel
Note globale 
 
4.8
Casting 
 
4.0
Réalisation 
 
5.0
Scénario 
 
5.0
Bande originale 
 
5.0

Dernier épisode de la trilogie de Nolan. Au casting, on saluera l'incroyable performance de Michael Caine ainsi que celle de Tom Hardy et on regrettera celle de Marion Cotillard, qui au final, n'est vraiment mauvaise que dans sa dernière scène. Nolan nous livre encore une fois un grand film et nous confirme qu'il est l'un (le) plus grand réalisateur de sa génération. Le scénario est très bien travaillé et fait le lien avec le Batman Begins, premier film de la trilogie. Hans Zimmer quant à lui, fait de nouveau du bien à nos oreilles en créant de magnifiques thèmes, tel que Gotham's Reckoning.
"When Gotham is ashes, you have my permission to die."

The Dark Knight Rises 2012-12-05 13:58:39 Roguet
Note globale 
 
4.0
Casting 
 
4.0
Réalisation 
 
4.0
Scénario 
 
3.0
Bande originale 
 
5.0
Roguet Avis de Roguet    05 décembre 2012
Top 50 des chroniqueurs  -   Voir l'ensemble de mes avis

Dernier opus de la trilogie The Dark Knight et franchement je trouve que ce n'est pas le meilleur. Ce qu'il on fait à Bane en lui mettant un masque d'asthmatique n'est pas jolie jolie. De plus trop d’incohérence par rapport au comics et trop de transformation. L'univers de Gotham n'est pas trop respecté et ressemble fortement à New-York (pas assez sombre comme dans le comics). Les différents personnage joue n’empêche très bien, même si l'adaptation de Talia est vraiment mal joué. La musique est le point fort du film et elle s'adapte bien au scène d'action. En bref l'esthétique du film n'est pas la meilleur de tous, mais son contenue réserve de bonne surprise comme Blake.

The Dark Knight Rises 2012-12-01 11:53:54 Charlie Rollo
Note globale 
 
4.8
Casting 
 
5.0
Réalisation 
 
5.0
Scénario 
 
4.0
Bande originale 
 
5.0
Charlie Rollo Avis de Charlie Rollo    01 décembre 2012
Top 50 des chroniqueurs  -   Voir l'ensemble de mes avis

Je dirais qu'il se place après The Dark Knight, une très bonne catwoman malgré un manque de miaouw auxquels nous avait habitué Pfeiffer et aussi et surtout pas assez d'ambiguité entre elle et Batman. Outre ça, Bane est un bon méchant, Cotillard une mauvaise morte (^^) et on l'oubli trop souvent mais Morgan Freeman est trop génial, autant que Cilian Murphy d'ailleurs :D

The Dark Knight Rises 2012-11-28 16:46:02 Bruce
Note globale 
 
5.0
Casting 
 
5.0
Réalisation 
 
5.0
Scénario 
 
5.0
Bande originale 
 
5.0
Bruce Avis de Bruce    28 novembre 2012
Top 10 des chroniqueurs  -   Voir l'ensemble de mes avis

Un film qui est aussi épique que le précédent. La musique de Zimmer est géniale, les acteurs hyper crédible ( sauf cotillard ), le scénario est plein de rebondissement...

The Dark Knight Rises 2012-11-20 06:01:01 usam
Note globale 
 
5.0
Casting 
 
5.0
Réalisation 
 
5.0
Scénario 
 
5.0
Bande originale 
 
5.0
usam Avis de usam    20 novembre 2012
Top 10 des chroniqueurs  -   Voir l'ensemble de mes avis

Un film épique, qui donne une conclusion brillante à la saga entamée par Nolan avec Batman Begins.
Au casting, Anne Hathaway, excellente dans son rôle de Catwoman, qui nous convainc sans aucun doute de son talent. Ensuite, Marion Cotillard, qui, excepté la scène de sa mort, nous livre une prestation bluffante. Enfin, Christian Bale, toujours aussi charismatique dans le role de Bruce Wayne.
La réalisation est sans conteste une véritable oeuvre d'art. On sent vraiment ce coté artistique chez Nolan, qui se retrouve dans les trois films de la trilogie. On en redemande!
Le scénario ici s'inscrit vraiment dans la continuité des deux autres films, dont on voit réellement les répercussions. On est en droit de se demander si Nolan avait déjà écrit le scénario des trois films en même temps à l'avance!
Enfin, une bande son épique ajoute la touche finale à ce chef-d'oeuvre, qui restera sans aucun doute dans la légénde.

 
Voir l'ensemble des avis des utilisateurs
 
Powered by JReviews