Blog The Avengers  Blog The Dark Knight Rises  Blog Amazing Spider-Man  Superman Man of Steel  Blog Captain America  Blog Thor  Blog Green Lantern  Blog Iron Man  Blog Wolverine  kickasslogo

[Analyse] Retour en détails sur The Dark Knight Rises et ses secrets...

Accéder au profil de l'auteur : ComicShadow

Vous avez désormais vu le film The Dark Knight Rises, peut-être une seule fois, mais vous êtes resté, malgré votre passion pour le Chevalier Noir, un peu sur votre faim... Si vous avez adoré du premier coup, tant mieux. Mais si j'ai raison, alors c'est tout à fait normal, ne paniquez pas en vous disant que Nolan a loupé son coup. Bien au contraire, le film est beaucoup plus riche et profond que ce que l'on pourrait croire, mais la rapidité de certaines actions et la tonne d'informations qui nous tombe dessus pendant 2h45 sont parfois difficiles à ingurgiter. Alors pour vous, voici un petit tour d'horizon de tout ce qu'il faut savoir sur le film après l'avoir vu et avoir lu la critique.


Les inspirations et origines du film -une histoire de comics... et de roman !-

Évidemment, tout le monde se tourne au premier abord vers les comics Knightfall, parus en 1993, qui racontent l'élévation de Bane face à Batman. De nombreux éléments sont repris de cette série de comics (puisque Knightfall regroupe au final Knightfall, Knightquest et KnightsEnd). Par exemple, Bane libère effectivement tous les criminels pour affaiblir Gotham, mais surtout Batman. Il le brise ensuite physiquement et psychiquement, et prend le contrôle de Gotham, où il devient le nouveau chef de la pègre. Une petite ressemblance avec The Dark Knight Rises ?

En plus de rééditer Knightfall, Urban Comics réédite aussi ce mois-ci le comic La revanche de Bane. Ce comic se concentre sur les origines de Bane, né à Santa Prisca. Ce nom ne vous dit rien ? Ne serait-ce pas par hasard là-bas qu'est située la prison de Bane dans le film ? Bref, toujours est-il que dans cette aventure, Bane croise le chemin de Ra's Al Ghul, qui l’entraîne, et de sa fille Talia, avec qui il a une violente histoire d'amour... Encore une fois, les bases du film sont posées !

Mais The Dark Knight Rises ne tire pas ses origines que des comics. À la grande surprise de la presse, Nolan a révélé il y a quelques mois que l'histoire du film s'inspire beaucoup du roman A Tale of Two Cities (Les Contes de Deux Cités) de l'écrivain anglais Charles Dickens. Cet ouvrage est centré sur la paysannerie française (oui, ça se passe en France !) qui est accablée par l'aristocratie et ne peut lutter face au pouvoir. Mais ce qui devait arriver se produit : des révolutionnaires violents et sans retenue renversent l'ordre établi. Nul doute qu'en lisant entièrement ce livre, d'autres éléments doivent renvoyer à The Dark Knight Rises. Nolan, LE réalisateur cultivé et fan de comics !

batman _bane_banniere

Batman Begins : plusieurs liens directs vers The Dark Knight Rises !

Si The Dark Knight développe une histoire complète avec un réel début et une fin ouverte mais tout de même complète, Batman Begins et The Dark Knight Rises évoluent différemment. En effet, ils sont liés au coeur même de leur scénario, puisque le dernier film reprend l'intrigue du premier : la chute de Gotham orchestrée par la Ligue des Ombres !

Au delà du lien Ra's Al Ghul/Talia Al Ghul qui rapproche indéniablement les deux films, deux autres petits passages du film font des liens. Tout d'abord, le centre de traitement et de distribution des eaux ! Et oui ! Dans Begins, cet endroit fait partie du plan de Ra's Al Ghul, puisqu'il veut faire passer la drogue de l'Epouvantail par ce centre de traitement. Il dévoile même qu'il se situe sous la tour Wayne. Dans TDKR, Talia a repris cet emplacement stratégique et en a fait le repaire de Bane. Mais pas seulement par nostalgie pour le plan de son père : c'est surtout pour le département des sciences et recherches appliquées qui se trouve juste au-dessus. Vu que Bane doit se procurer les Tumblers (les véhicules de Lucius) et les armes secrètes de Wayne Enterprises, quoi de mieux que de se placer sous le sous-sol où tout est stocké ?! Réutiliser un lieu simplement cité et garder une cohérence avec le premier film... Chapeau Nolan !

Le second lien, nous l'avons concrètement dans TDKR, sous la forme d'un flashback : Ra's Al Ghul, dans Batman Begins, qui explique avoir perdu sa femme, l'amour de sa vie. Nous n'avions pas prêté attention à cette scène dans Begins. Pourtant, Nolan avait tout prévu, puisque cette scène trouve son explication et son développement dans TDKR, avec la légende du mercenaire, de la princesse et de l'enfant né en prison ! Quand on a de la suite dans les idées, ça aide pour créer une trilogie qui ait du sens et dont chaque passage compte !

tumblr m6rwj3RsB71ra7exvo1_1280

Les plans de Talia et Bane : manipulation stratégique et secrets parallèles...

Au premier visionnage du film, c'est un peu le bazar niveau plans et scénario. Pourtant, tout se tient, tout est minutieusement calculé et stratégiquement parfait. Alors pour vous, voici en détails l’impressionnant déroulement des opérations pour Miranda Tate/Talia Al Ghul et pour Bane :

Miranda Tate/Talia Al ghul joue double jeu tout le long du film :
- financer et prendre part au projet " Energie propre" de Wayne Enterprises pour avoir une influence sur ce projet,
- faire tomber Bruce économiquement pour devenir une des seules personnes à pouvoir s'occuper du projet "Energie propre",
- prendre le contrôle total du projet sans dévoiler son identité. Bane sera donc le bouc émissaire, puisqu'il revendiquera le vol de la bombe (c'est-à-dire le coeur du réacteur à fusion du projet Energie propre, donné en toute innocence par Talia),
- toujours via Bane, provoquer le chaos dans Gotham,
- détruire Gotham.

Bane, sous les ordres de Talia, suivra pour sa part ce plan :
- s'allier à l'industriel John Daggett, qui s'occupe des fondations de la ville de Gotham, afin de mêler secrètement au ciment des fondations de puissants explosifs,
- expliquer à Daggett que grâce à cette alliance, il va récupérer Wayne Enterprises, alors que Miranda Tate/Talia sera au final la seule gagnante dans l'affaire,
- suggérer à Daggett d'employer une voleuse, Selina Kyle, pour dérober les empreintes digitales de Bruce Wayne. Daggett promettra de donner à la voleuse la technologie "Table rase", mais la technologie n'étant pas viable, une confrontation éclatera inévitablement.
- se servir des empreintes de Wayne pour lui faire perdre tout son argent en bourse. Pour cela, implanter directement les transactions de Wayne au coeur même de la bourse,
- briser le Batman,
- éliminer Daggett pour laisse le champ libre à Miranda/Talia,
- voler le coeur du réacteur à fusion.
- provoquer le chaos dans Gotham en faisant sauter ses fondations et en menaçant la population,
- détruire Gotham.

Voilà... Tout devient plus clair et au final les ramifications du plan initial sont vraiment soignées et développées. Bane n'est pas qu'un terroriste de base, comme peuvent le croire les citoyens de Gotham qui ne voient pas tout le plan. Et la fille de Ra's Al Ghul est largement à la hauteur de son père...

tdkrpr41

Les petites infos bonus à savoir et à comprendre si le film a été trop vite

1) Lorsque Bane sort un cadavre d'un sac dans la scène de l'avion et lui transfuse un peu du sang du Docteur Pavel, c'est tout simplement pour faire croire à sa mort. Le cadavre sera impossible à identifier, mais le sang sera celui du docteur Pavel, et donc la CIA ne le cherchera pas.

2) Si Bruce Wayne ne meurt pas à la fin, c'est parce qu'il a réussi à configurer l'auto-pilote du Bat, comme l'expliquent les techniciens de l'engin à Lucius Fox à la fin du film. Il l'a configuré il y a 6 mois, soit juste après que Lucius lui ait présenté le véhicule.

3) Bruce Wayne est donc vivant, mais c'est surtout le symbole du Batman qui doit perdurer. Ainsi Bruce prend soin de placer un nouveau projecteur avec le symbole sur le toit du commissariat, cadeau que Jim Gordon apprécie grandement. Et le futur porteur du symbole et du costume de Batman sera donc John Blake, qui reçoit les coordonnées de l'emplacement de la batcave.

4) La guérison de Bruce semble rapide. Mais si l'on calcule le temps qui passe, il reste environ 4 mois dans la prison de Bane. Son retour est également passé à la trappe dans le film, alors qu'il doit être très long. Mais si l'on prend en compte que les actions vues à l'écran se passent en même temps, il met environ 22 jours à rentrer à Gotham.

5) Petite chose sympa à noter #01 : lorsque Bruce dévoile à Miranda/Talia le réacteur à fusion, il explique à un moment qu'entre de mauvaises mains, il pourrait devenir une bombe nucléaire. À cet instant précis, la musique émet un léger crissement, et le regard ainsi que l'expression de Miranda change juste une seconde. Bruce a dévoilé le plan de son ennemie en présence de celle-ci et ne le sait même pas !

6) Petite chose sympa à noter #02 : plus loin dans le film, lorsque Bruce est de retour à Gotham après être passé par la prison de Bane, il va sur le toit d'un immeuble avec Lucius pour reprendre la Bat. Les deux hommes reparlent de l'auto-pilote. Et on voit bien que pendant quelques secondes, Bruce se tait, et hésite à dévoiler à Lucius que l'auto-pilote est fonctionnel. Un vrai cachotier, ce Bruce !

7) De nombreux acteurs de séries cultes se sont invités au casting de The Dark Knight Rises !
- Christopher Judge, qui joue Teal'c dans Stargate, est un des criminels qui attaquent John Blake lorsque celui-ci veut libérer les policiers prisonniers sous terre.
- Aidan Gillen, qui joue Petyr Baelish dans Game of Thrones, est un agent de la CIA dans l'avion au début du film.
- Desmond Harrington, qui joue Quinn dans Dexter, est le policier qui tire sur John Blake pour l'empêcher de passer le pont vers la fin du film.
- Wade Williams, qui joue Brad Bellick dans Prison Break, est ici le Directeur de Blackgate.
- Daniel Sunjata, qui joue Franco Rivera dans Rescue Me, est le capitaine Jones.
- Josh Stewart, qui joue Joshua dans No Ordinary Family, est le bras droit de Bane durant le film.
- Burn Gorman, qui joue Owen Harper dans Torchwood, est Stryver, le bras droit de Daggett.
- Reggie Lee, qui joue le sergent Blaknikoff dans Grimm, est Ross.
- Will Estes , qui joue Jamison "Jamie" Reagan dans Blue Bloods, est un officier de police à la poursuite du Chevalier Noir.

Une actrice moins connue s'est également incrustée : Miranda Nolan ! Et oui, la cousine de Christopher Nolan joue le rôle d'une des servantes au début du film. Si on peut faire plaisir à la famille, autant en profiter !

tdkrs10

Les quelques petites aberrations du film...

- "Bonjour, je m'appelle John Blake, je suis orphelin. Mais au fond j'suis en colère, parce que mes parents sont morts dans de tragiques circonstances, comme pour vous, Mr Wayne ! Donc du coup, j'fais genre j'suis pas en colère, et j'ai bien vu que vous aussi. Vous êtes Batman, du coup, j'ai vu ça dans vos yeux (si si !). J'suis plus fort que tous les enquêteurs et inspecteurs, c'est classe hein ? Enfin bref, c'est bien beau tout ça, mais maintenant bouge tes fesses parce que c'est cool d'être Batman et puis dehors ça caillasse sévèrement ! C'est par où les toilettes ?"

- *craquage de nuque* "Bon alors pour tout vous dire, mon brave monsieur, vot' colonne vertébrale bah elle est dans un sale état. Et puis on vous a traîné par terre de Gotham à warzazat, donc ça l'a pas améliorée. Alors ce que j'vous propose, c'est la thérapie du Rocky Balboa. J'vous suspend avec une corde comme une pièce de viande au bout d'un crochet, et j'vous tape dans le dos jusqu'à ce que la vertèbre se remette en place. Si j'calcule bien, en un coup ça se tente. Après vous mijotez un p'tit bout d'temps au bout de la corde, on assaisonne avec de la patience et une touche de volonté, et PAF vous êtes prêt à aller faire des pompes et des tractions dans vot' cellule !" (Attention, le prix en bas de la brochure est à titre indicatif et peu varier s'il y a des complications dont nous ne serons pas tenu pour responsables).

- "Gordon, j'veux quand même que vous sachiez que je suis Bruce Wayne avant que je meurs dans une explosion nucléaire, alors que je viens de vous dire que je ne dirai rien. Après tout, je suis mystérieux, je suis le Batman. Sur ce, je vous laisse. La bombe saute dans 1 minute 30 secondes, et elle a un rayon d'action de 10 kilomètres. J'ai 1 minute 30 pour faire plus de 10 kilomètres... 10 KILOMETRES EN 1 MINUTE 30 !!!... À l'aise, j'ai largement le temps ! J'vais peut-être passer prendre le Daily Planet au passage tiens (et aller me faire un SPA, la thérapie du Rocky a pas tout arrangé...)"

tdkrs64

Spéculations plausibles qui rapprochent le film des comics !

Si les foirages du film exposés si dessus vous ont fait rire, reprenons notre sérieux. Il y a trois choses qui font comprendre que Nolan est vraiment bon avec l'univers du Chevalier Noir. Trois choses qui commencent par un "Mais pourquoi...", et auxquelles il est finalement sympa d'avoir une réponse.

1) Mais pourquoi... Le Joker n'a pas été libéré de Blackgate, lui aussi ?
Réponse simple. Déjà, parce que l'acteur qui campait le rôle du Joker, Heath Ledger, n'est malheureusement plus parmi nous. Mais c'est surtout parce que le Joker n'est PAS à Blackgate ! Il est interné à l'asile d'Arkham. Et Bane ne veut pas gérer une bande de fous mais une bande de criminels. Il libère donc seulement les prisonniers de Blackgate, pas ceux d'Arkham !

2) Mais pourquoi... La prison de Bane est comme ça ? C'est totalement absurde, cette histoire de trou-prison dans ce film !
Et bien non ! C'est tout simplement génial ! Nous avions parlé, sur CineComics.fr, il y a fort longtemps, de la possible présence d'un puit de Lazare ! Concrètement, il était impossible d'introduire un tel élément mystique dans l'univers réaliste de Nolan. Rappelons-le, le puit de Lazare, atout majeur de Ra's Al Ghul, est un étrange puit rempli d'un liquide inconnu qui le régénère physiquement, le rendant immortel, mais altère sa conscience et le rend peu à peu dément.
Dans The Dark Knight Rises, le puit de Lazare est donc symbolisé par la prison de Bane pour Bruce. Il se régénère physiquement dans ce trou, retrouve sa puissance d'avant, reprend conscience de ce qu'il est, de ce qui le constitue : la peur, et non pas la colère ! Une très belle réinvention du puit de Lazare, que Nolan a su introduire de manière crédible, tout en gardant une très grande part d'interprétation personnelle.

3) Mais pourquoi... "Vous avez un très joli prénom... Robin !" ? C'est trop lourd pour passer !
Il est vrai que pour les fans, il aurait été préférable de l'appeler Dick Grayson, ou Tim Drake. Mais les non-initiés n'auraient pas compris. Alors que tout le monde connait Robin, partenaire de Batman.
Ensuite, étudions un peu plus ce jeune homme... Est-ce vraiment Robin ? Oui et non.
Oui dans le sens où rien qu'au prénom, on se rapproche du personnage des comics. John Blake, Tim Drake... La fin du nom est pareil. Coïncidence ? Sûrement pas. De plus, à l'instar de Tim Drake dans les comics, John Blake est le seul à deviner tout seul que Bruce Wayne est le Batman ! Donc il est clair que John Blake = (en gros) Tim Drake = Robin.

Mais pour la suite, non, ce n'est pas Robin ! Si la fin laisse aux spectateurs la possibilité d'imaginer ce qu'ils veulent, les discours de Batman et la logique du film imposent une seule réalité : John Blake reprendra le costume ET le nom de Batman. Le symbole va ainsi perdurer, ne jamais s'éteindre car toujours trouver un nouveau citoyen pour remplir le rôle du justicier nocturne...

Peu importe qui est le Batman, car le Batman est avant tout un symbole, et les symboles ne disparaissent jamais...

blakebat


Batman-Image-1

A lire aussi :