Blog The Avengers  Blog The Dark Knight Rises  Blog Amazing Spider-Man  Superman Man of Steel  Blog Captain America  Blog Thor  Blog Green Lantern  Blog Iron Man  Blog Wolverine  kickasslogo

Critique de Piranha 3D

Accéder au profil de l'auteur : P'Héros

critique_piranha_3d

Après La colline a des yeux, 2ème sous-sol et Mirrors, Alexandre Aja nous offre encore un film d'horreur : Piranha 3D, qui est un "remake" (entre guillemets car Alexandre Aja affirme que ce n'est pas un remake) de Piranhas de Joe Dante, sorti en 1978.

J'ai eu l'honneur et la surprise (parce que c'était gratuit !) d'assister a l'avant-première avec la présence, avant le film, du réalisateur Alexandre Aja et de l'actrice Kelly Brook (et deux immenses vigiles qui faisaient plus peur que les piranhas).

Synopsis du film

thumb_affiche_piranha_3dAlors que la ville de Lake Victoria s'apprête à recevoir des milliers d'étudiants pour le Spring Break, un tremblement de terre secoue la ville et ouvre, sous le lac, une faille d'où des milliers de piranhas s'échappent. Inconscients du danger qui les guette, tous les étudiants font la fête sur le lac tandis que Julie, la shérif, découvre un premier corps dévoré...
La journée va être d'autant plus longue pour elle que Jake, son fils, a délaissé la garde de ses jeunes frères et soeurs pour servir de guide à bord du bâteau des sexy Wild Wild Girls !

Le film commence par un hommage au Dent de la Mer, on retrouve ainsi Richard Dreyfuss en pêcheur malheureux qui ouvre le bal des victimes.

thumb_piranha_3d_1

Après ça l'histoire est classique : Plein de jeunes qui font la fête. Plein de petites bêbêtes qui viennent les bouffer (Et là, c'est le drame !) Au-delà de ça, le film est vraiment une réussite, car il tient ses promesses. Sur l'affiche on peut lire :

"Sea" et on en a ! On peut voir plusieurs plans de scènes aquatiques dans la peau des piranhas où on voit les jambes des futures victimes qui remuent dans l'eau, mais aussi une scène sous-marine dans une grande caverne. Mais la meilleure scène aquatique que le public retiendra n'est pas forcément une scène d'attaque avec du sang partout mais un ballet aquatique des plus... charnel !

thumb_piranha_3d_3

"Sex" et on en a ! Plein ! Les poitrines apparaissent presque aussi brutalement que les piranhas. On découvre Jerry O'Connell (Sliders : Les Mondes parallèles) en réalisateur (légèrement fou) de film porno. Et toute une ribambelle de bimbos siliconées (ou pas) en bikini (ou pas), dont Kelly Brook et Riley Steele. Et même les piranhas s'y mettent, car on assiste à la dégustation d'un "Popaul" par nos petits amis poissons.

piranha_3d_4

"Blood" et on en a ! Plein ! Vraiment plein ! Même si les trois ou quatre solitaires victimes des piranhas ont un taux d'hémoglobine anormalement supérieur à la moyenne, ce n'est rien comparé au carnage du Spring Break. Pendant plus de 10 minutes on assiste au massacre des joyeux fêtards. Ça hurle, ça nage, ça court, ça saute, ça pisse le sang, c'est la panique quoi. On distingue plus très bien les personnes encore en vie au milieu des mourants, des morts et des membres arrachés qui flottent. Et quant on croit qu'ils ont trouvés un refuge, ça reprend de plus belle.

thumb_piranha_3d_2

Et comme si les piranhas ne suffisaient pas, certains perdent la vie dans des morts digne des films Destination Finale (comme une hélice de bateau qui a offert à une fille un coupe gratuite). A coté de tous ça, on a la famille du shérif qui est bloqués sur un bâteau qui coule, entourés de piranhas (Ouais ça en jette moins). Si le rythme des victimes augmente pour atteindre le carnage total, les péripéties de cette petite famille ralentis un peu le rythme. On peut apercevoir Ricardo Chavira (Desperate Housewives) en plongeur, Ving Rhames (Mission Impossible) en officier au mesures radicales, ou encore Christopher Lloyd (Retour vers le Futur) en spécialiste des poissons (heureusement qu'il y en a un quand même).

piranha_3d_5"Le film se termine par un merveilleux stratagème qui ferait pâlir de honte MacGyver, et sur une petite scène "humouristique" dirons nous, je vous laisse découvrir.
La 3D n'est pas encore utilisé a 100%, mais certaines choses sortent de l'écran et se rapprochent du public (mon voisin a fait un bon de 15 mètres croyant qu'il s'était pris un cable).
Bonne surprise aussi du coté de la VF qui est, elle aussi, très réussie.

Verdict : Piranha 3D est un bon film d'horreur gore (bien gore) qui nous rappelle les films des années 80 avec des monstres ou créatures qui bouffent tout le monde. Le réalisateur nous donne ce qu'il nous avis promis, à savoir : Sea, Sex and (plein) BLOOD !

Si vous ne supportez pas les membres déchiquetés et corps dévorés, abstenez vous ! Sinon je vous recommande ce film qui est une bonne surprise de ce mois d'Août.

Ma note : note7,5

A lire aussi :