Blog The Avengers  Blog The Dark Knight Rises  Blog Amazing Spider-Man  Superman Man of Steel  Blog Captain America  Blog Thor  Blog Green Lantern  Blog Iron Man  Blog Wolverine  kickasslogo

[Critique sans spoiler] The Amazing Spider-Man, la naissance d'un héros !

Accéder au profil de l'auteur : Nicolas Garnier

amazing-spider-man-critique-1
Dans quelques jours, les fans de Marvel, des super-héros et des blockbusters vont pouvoir allègrement se rassasier devant The Amazing Spider-Man. Ce reboot qui annonce une "histoire jamais racontée" est l'occasion de revisiter et de (re)vivre une nouvelle aventure de l'araignée.

Après avoir été incarné par Tobey Maguire, c'est l'acteur Andrew Garfield qui devient un Spider-Man vraiment parfait dans ce nouveau costume qui se paye un lifting réussi. Amoureux, le jeune homme rencontrera l'élue de son coeur interprétée par Emma Stone, la jolie blonde Gwen Stacy.

L'araignée tisse une toile de nostalgie !

 
L'attente des fans est enfin comblée, non seulement l'araignée revient mais elle se paye en plus le luxe d'un reboot, avec de nouvelles têtes bien plus convaincantes et un méchant que l'on attendait tous: Le lézard !

Véritable ennemi charismatique de l'univers des comics Marvel, c'est Rhys Ifans qui interprète ce scientifique aux troubles motivations.

Difficile pour la rédaction comme pour les fans de ne pas faire la comparaison avec la première trilogie de Sam Raimi. Pourtant The Amazing Spider-Man prend le pari de réinventer les origines de Peter parker pour tirer cette franchise aujourd'hui vers le haut.

Le geek qui devient "IN" existe !


La véritable réussite est portée par Andrew Garfield qui interprète un Spider-Man aux multiples facettes: Scientifique, geek, photographe, éternel passionné et blindé de toques et de codes. 

Suite à sa morsure d'araignée, la transformation de Peter est imminente, laissant très vite la place au héros et à son costume. Sans en oublier l'humour, le réalisateur Marc Webb propose aux fans des scènes bourées de surréalisme et qui prêtent à sourire et même à rire aux éclats.

Spider-Man est à la mode non ?


A l'instar de Monsieur François Hollande, Spider-Man sera un héros "normal". Au final, le physique gringalet d'Andrew Garfield est là pour nous rappeler que tout le monde pourrait devenir/être Spider-Man ! 

Difficile de dire la même chose en ce qui concerne le Lézard qui se révèle être une menace incontrôlable et bien trop puissante face au pauvre Parker qui peine à maîtriser tous ses pouvoirs.

 

Le film pas si dépoussiéré que ça finalement ?


On retiendra de la 3D la poussière et les particules omniprésentes dans certaines scènes. Pour le premier film d'adaptation de comics au cinéma tourné en 3D, la 3D est loin de se révéler transcendante mais contribue tout de même à accentuer le remarquable travail de réalisation de Marc Webb lors des déplacements aériens de l'araignée.

Un héros mais avant tout un ado torturé !

 
La mythique phrase "un grand pouvoir implique de grandes responsabilités" est bien absente de ce volet mais pas sa signification. On n'aura jamais vu encore le personnage de Spider-Man face à tant de choix, déceptions, chocs et absence de révélation.

Difficile pour un jeune homme sans famille de se construire une solide personnalité. Imaginez ce qui attend alors Parker lorsqu'il est confronté à de nouvelles responsabilités en agissant masqué, recherché par la Police et face à une menace bien supérieure à ses capacités d'insecte.

La blonde ou la rousse ?


Du côté du cast féminin, on ne pourra que saluer la performance d'Emma Stone qui incarne une Gwen Stacy pour le moins volontaire. On en attendait davantage de l'actrice Sally Field (Tante May) mais la suite nous donnera probablement raison.

Une suite et une vengeance déjà en préparation ?


Parker aura fait beaucoup de bruit dans la ville et dans la vie de certaines personnes. Comme à l'accoutumée, Marvel vous propose de rester à la fin du générique pour découvrir une scène post générique qui confirme une suite pour la franchise si le succès est de mise.

Bon alors on se fait une toile ?


Si The Amazing Spider-Man était la première adaptation de ce héros sur grand écran les avis auraient été unanimes, mais une petite sensation de déjà-vu nous reste en bouche.

Vraisemblament incontournable, The Amazing Spider-Man nous offre l'expérience tant attendue de revoir l'araignée virevoleter entre les buildings mais ne respecte pas vraiment sa promesse de délivrer l'histoire jamais racontée du héros.

Visuellement très beau, totalement plus sombre et affirmant son statut de teenage movie, Spider-Man fera rêver la nouvelle génération de nos petites têtes blondes pour revenir d'ici 2 à 3 ans pour une suite obligatoirement plus dark et Avengeresque...

Verdict: Tissons là ensemble cette toile non ? Lancez-vous !



A lire aussi :