Blog The Avengers  Blog The Dark Knight Rises  Blog Amazing Spider-Man  Superman Man of Steel  Blog Captain America  Blog Thor  Blog Green Lantern  Blog Iron Man  Blog Wolverine  kickasslogo

[Critique] Watchmen : Qui nous gardera de nos gardiens ?

Accéder au profil de l'auteur : P'Héros

urban-comics reedite_chef-doeuvre

Comment aborder cette critique de la manière la plus courante, puisque de toute évidence ce Comicbook n’est pas du genre courant ? Nous parlons bien sûr de l’œuvre d’Alan Moore (V pour Vendetta, The Killing Joke,…)  et de Dave Gibbons.

Cela ne vous aura pas échappé, Urban Comics frappe très fort avec cette première publication, le recueil, d’environ 470 pages (tout de même) est au prix de 35 euros et figure dans la catégorie DC Essentiels de l’éditeur.

Il comprend l’histoire complète, agrémentée d'une trentaine de pages de bonus composés de postfaces des deux créateurs, d’illustrations, de couvertures alternatives et plus encore.  Maintenant abordons le vif du sujet.

Watchmen : la Bible des Comics


Vous connaissez tous ou presque l’histoire, si vous n’avez pas lu le comicbook, vous avez surement déjà vu le film mais pour les rares qui vivraient dans une caverne sans librairie décente près de chez eux, une piqûre de rappel.

planche watchmen_uc_1

L’histoire se passe en 1985, en plein contexte de guerre froide, un ancien héros costumé du nom de Comédien, se fait assassiner, c’est un de ses anciens camarades des vigilants qui va mener l’enquête, Rorschach, il va tour à tour prévenir ses anciens camarades qu’un tueur de masques rode en ville.

Le contexte historique est parfaitement retranscrit, notamment la tension entre bloc soviétique et bloc américain et ce à tous les étages de la population grâce à certaines cases où apparaissent le président et ses généraux faisant état de l’avancée des russes ou encore par le personnage du marchand de journaux qui a son avis sur tout et qui commente l’actualité.

Admirablement mêlé à ce contexte se trouve donc cette histoire de complot que Rorschach suspecte. Et là où Rorschach passe, le chaos règne en maître incontesté, les pièces du puzzle s’étalent devant nous et le dessin ne se découvre qu’à la fin. Se mêle également une histoire de vaisseau pirate, très bien scénarisée et dont la fin quelque peu ironique est tout à fait surprenante, un véritable régal, le tout agrémenté d’extraits du livre du premier hibou (ancien membre des minutemen), d’extraits de journaux etc… 

planche watchmen_uc_2

Côté graphisme, Dave Gibbons nous sert de l’or en barres et en lisant cette œuvre vous aussi comprendrez ce qui a motivé Zack Snyder à réaliser son adaptation.

L’ambiance sombre, comme au bord de l’apocalypse, mêlant polar et ambiance super-héroïque est parfaitement bien transcrite, nous plongeant réellement dans l’histoire comme si nous en étions témoins actifs.

Et côté traduction, nous sommes heureux de vous annoncer le retour de la traduction de Jean-Patrick Manchette, à la place de la très décriée traduction que Panini avait mise en place.

En bref une version incontournable, du contenu indémodable aux bonus de l’édition américaine, de la traduction originale aux graphismes époustouflants, il ne faut pas courir vous le procurer mais il faut vous téléporter en librairie à l’instar de Doc Manhattan pour y aller encore plus vite. Sur ce, excellente lecture. 

planche watchmen_uc_3



A lire aussi :