CineComics.fr : les super-héros au cinéma





ironman3logospidermanrebootlogobatman3logosupermanrebootlogogreenhornetlogo1greenlanternlogocaptainamericalogoavengerslogoghostrider2logothorlogowolverinelogokickasslogohancock2logohulk2logoxmenfirstclasslogotoutes_les_news_cinecomics

 

 

[Critique] Misfits, des super-héros à la sauce UK !





Imaginez un peu, des jeunes inconscients en pleins Travaux d'Intérêts Généraux qui se font frappés par la foudre et acquièrent tout d'un coup... Des super-pouvoirs ! Vous n'y croyez pas ? Alors regardez vite Misfits... Et laissez vous absorber par cette étrange mais excellente série à l'ambiance à la fois glauque et bon enfant... Enfin... Bon enfant plus ou moins délinquant et sans gêne !



La série

À la base, cette série britannique de Howard Overman est une adaptation de la série Superminds, une série des années 80.
Misfits, pour sa part, a commencé à être diffusée le 12 novembre 2009 sur la chaîne britannique E4. Elle passe de plus en France depuis le 14 novembre 2010 sur la chaîne Orange Cinéchoc et compte déjà deux saisons complètes, une première de 6 épisodes et une seconde de 7 épisodes, chaque épisode durant 45 minutes.
Une troisième saison est prévue pour la fin d'année 2011.


L'histoire

Tout commence lorsque cinq jeunes, Nathan, Simon, Curtis, Alisha et Kelly, débutent leurs travaux d'intérêts généraux pour avoir enfreint certaines lois. Soudain, une tempête anormale éclate et le club des cinq se retrouve foudroyé... Mais n'en meurt pas. Au contraire, chacun se découvrira un pouvoir ! Seulement voilà... La foudre n'a pas touché que ce groupe, mais également un tas de gens à travers la ville ! Les compagnons d'infortune vont donc tout mettre en oeuvre pour cacher leurs pouvoirs, continuer tranquillement leurs travaux... Et survivre !

Un scénario étrange... Mais totalement bien géré ! Si nous n'avons pas d'explications pour la mystérieuse tempête, les épisodes s'enchaînent malgré tout très bien et cela n'est pas si gênant.
Chaque épisode est une petite histoire à lui tout seul, plus ou moins indépendant, et il se passe un nombre inimaginable de choses en 45 minutes ! Pas le temps de reprendre notre souffle ! Entre utilisations de pouvoirs, problèmes familiaux, alcool coulant à flot et nouveaux ennemis ou amis se dévoilant, nos jeunes héros ont fort à faire !



Les personnages (sans révéler les pouvoirs)


Nathan Young (Robert Sheehan) est ce que l'on peut appeler un emmerdeur de première !
Toujours sur le dos des autres à les taquiner, à les charrier, à lancer des vannes blessantes, il porte néanmoins un lourd fardeau sur ses épaules et est plus sensible qu'il n'y parait.
Si son insouciance et sa volonté sont parfois agaçantes, ce sont aussi ses principaux atouts...


Simon Bellamy (Iwan Rheon) est le contraire de Nathan : il est timide, réservé, un peu peureux.
Il préfère observer le monde à travers les vidéos qu'il fait. Souvent rabaissé par Nathan, il finira par s'affirmer au fur et à mesure que les histoires incroyables échapperont au contrôle de la bande, pour finir par être celui qu'il faut écouter. Simon est avant tout un ami fidèle et attentif.


Curtis Donovan (Nathan Stewart-Jarrett) était un grand sportif, un coureur célèbre, jusqu'à ce qu'il fasse une gaffe et se retrouve à faire des TIG.
Il reste généralement très calme et posé mais le fait d'avoir été injustement viré de la ligue d'athlétisme l'énerve énormément.
Un peu en retrait par rapport aux autres, il laisse venir les évènements... En pensant pouvoir les changer.


Kelly (Lauren Socha) est une fille très agressive, très brusque, qui ne mâche pas ses mots mais les prononce bizarrement (c'est un peu une caillera... racaille en verlan !).
Malgré tout, elle aime être entourée et ne lâche pas ses amis si facilement.
Fiable et forte, c'est un peu le pilier du groupe, qui le ressoude lorsqu'il faut.



Alisha Bailey (Antonia Thomas) est sûre d'elle, de sa beauté et est du coup très possessive et caractérielle. Mais son pouvoir risque bien de tout changer, autant au niveau de sa personnalité que de ses envies.
À cause de son pouvoir, elle ne semble plus vouloir s'éloigner du groupe et s'attache peu à peu à chaque membre... Mais à différents niveaux d'intimité !


Bilan

Ces cinq là en voient des vertes et des pas mûres au cours de ces 13 épisodes. Je tiens à le préciser : ce n'est pas une série gentillette où des délinquants gagnent des pouvoirs et deviennent gentils. Non, ils gardent leur attitude désinvolte et leur esprit rebelle.
De plus, cette série est extrêmement sombre ! Il n'est pas rare qu'un personnage n'appartenant pas au groupe, qui a développé un pouvoir, soit effrayant, voire sadique et violent. Et dans quasiment un épisode sur deux, il y a au moins un mort ! Un mélange bien dosé de glauque, d'humour, d'action, de sentimental,... Une série à laquelle on devient vite accro et qui est tout de même relativement vite regardée ! Tout est bon dans ce drame mêlé d'humour anglais, très rafraichissant avec ses acteurs très doués et naturels et rythmé par des musiques sensationnelles qui vont piocher dans le pop-rock de maintenant et d'autrefois ! Petit coup de coeur pour le générique, qui est sensationnel !

Un petit trailer pour vous donner une idée :


Une fausse couverture de comic, créée pour la série :




blog comments powered by Disqus

Les blogs

blog-amazing-spiderman
the-avengers-blog
blog-superman-man-of-steel
dark-knight-rises-blog
iron manwolverineghost riderthorcaptain america

Dernières news

Abonnements

Newsletter

bouton email
youtube-logo

Les commentaires